Membre du Conseil ? Connectez-vous Nous Contacter

    Le Conseil consultatif des programmes (CCP) de France Télévisions est une instance renouvelée tous les ans, composée d'une trentaine de téléspectateurs sélectionnés selon des critères basés sur la représentativité des téléspectateurs français dans toute leur diversité (sociale, professionnelle, ethnique, d'âge, de sexe, etc.).

    La mission du CCP : émettre des avis et des recommandations sur des problématiques en lien avec l’audiovisuel public.

    Tout au long de l’année, les conseillers participent à plusieurs sessions de travail encadrées par la direction des études et la direction de la communication externe de France Télévisions mais également par l'agence marques et média Think out et des chercheurs du CELSA, de la Sorbonne nouvelle, de Paris 13, de l'UCO Angers, etc.

    A l’issue de ses travaux, le conseil consultatif remet aux commissions chargées des affaires culturelles et des finances du Parlement un rapport comprenant un bilan de ses échanges et une série de propositions.

    Instituée par la loi audiovisuelle de mars 2000, cette démarche originale est menée avec succès depuis 2009.

    Comment faire partie du Conseil Consultatif des Programmes ?

    Vous devez être membre du club francetv.

    Chaque année fin août, le Club envoie une newsletter de recrutement à ses membres. Les candidats potentiels doivent répondre à une quinzaine de questions dont une partie sur leur consommation audiovisuelle et rédiger une lettre de motivation. Les candidatures sont ensuite étudiées par la Direction des Etudes et la direction de la Communication externe de France Télévisions.

    Au final, une trentaine de téléspectateurs ont le privilège de faire partie du panel et de participer à la vie de France Télévisions pour un mandat d'un an.

     

    Delphine-Ernotte-Cunci Le Conseil consultatif des programmes s’est réuni pour la 9e année consécutive, confirmant ainsi son ancrage dans l’identité de France Télévisions. La pérennité et le succès du dispositif confortent le groupe dans sa volonté de maintenir un dialogue permanent avec les publics et prouvent l’attachement profond des téléspectateurs à leur télévision publique.

    Je tiens à remercier les membres de ce Conseil qui se sont investis avec rigueur et enthousiasme dans cette entreprise, ainsi que les collaborateurs qui ont contribué au bon déroulement des ateliers de travail et à la rédaction du présent rapport. Comme la loi l’exige, ce dernier sera remis à la représentation nationale mais également largement distribué aux collaborateurs du groupe qui pourront ainsi tirer profit de ses précieux enseignements.

    Cette année, au cours des quatre séances de travail qui les ont réunis, les membres ont pu débattre de leur conception d’une offre de sport moderne, des qualités selon eux incontournables d’une série addictive, de leurs attentes en matière de télévision locale, des nouveaux usages de la consommation télévisuelle et d’une offre culturelle de qualité sur le service public.

    De ces échanges souvent passionnés et toujours constructifs, des attentes et des recommandations ont émergé.

    Tout d’abord, le Conseil a émis le souhait d’une offre de sport diversifiée et accessible au plus grand nombre, qui remette la dimension humaine au coeur de l’offre. Les membres attendent du service public qu’il soit le promoteur et le garant des valeurs du collectif et du vivre-ensemble.

    Concernant les séries, je me réjouis que les membres saluent à l’unanimité une montée en puissance de la qualité de l’offre. Ce constat est, bien sûr, source de satisfaction mais il renforce encore davantage notre volonté d’excellence en matière de fiction. Les membres nous incitent à davantage d’audace en renouvelant notamment les univers et les thèmes. Nous sommes sensibles à ce souhait et aurons à coeur de répondre favorablement à ce besoin de nouveauté.

    En matière de télévision locale, le Conseil réclame des formats ambitieux qui révèlent le dynamisme et la dimension positive des initiatives territoriales. Le local doit être un média participatif qui fait émerger les voix des acteurs de la vie locale que l’on n’entend pas suffisamment.

    À propos des nouveaux usages, les conseillers ont axé leur réflexion sur la plateforme SVOD. Ils souhaitent que cette dernière ne porte pas préjudice à l’offre classique mais soit, au contraire, porteuse de la qualité des programmes dans leur ensemble. Ils veulent un catalogue diversifié qui se démarque de la concurrence dans le respect des valeurs du groupe.

    Enfin, le Conseil s’est exprimé sur l’offre culturelle. Cette dernière doit être à la portée de tous, intergénérationnelle, tournée vers la création et la jeunesse, et ouvrir des fenêtres sur le monde. Ce souhait du public est au coeur des préoccupations du groupe. Nous lancerons prochainement une offre dédiée à la culture qui saura, je l’appelle de mes voeux, correspondre à l’image que le public s’en fait.

    C’est donc le fruit d’un travail rigoureux et d’une réflexion féconde que vous allez découvrir dans ce rapport. Cette contribution permanente de nos téléspectateurs est une valeur ajoutée inestimable dont nous saurons tirer profit pour faire évoluer nos offres au plus près des attentes de chacun.

    Delphine Ernotte Cunci
    Présidente-Directrice générale de France Télévisions

    Préface du rapport final du 9e CCP 2017-2018 - Promotion Jamy Gourmaud (mai 2018)

Haut de la page